Est-il dangereux de rouler sans turbo ?

Est-il dangereux de rouler sans le turbo d'une voiture ?

« Juste le temps de faire les courses de la journée ou de la semaine. Est-ce vraiment grave ? » On se pose vite cette question quand le moteur de notre voiture perd de sa puissance, quand le turbo siffle, quand cette odeur d’huile cokéfiée commence à s’insinuer à l’intérieur de l’habitacle et que l’on est forcé de se dire que peut-être, le turbo est HS. Pour un turbo HS, il n’y a pas mille solutions, il faut le changer. Mais alors dois-je le faire tout de suite ? Ne puis-je pas simplement le démonter, rouler ma voiture sans turbo et attendre la fin de la semaine ou même du mois ? Après tout, je ne fais pas de la vitesse. Est-il dangereux si je roule sans le turbo de ma voiture ? La réponse à toutes ces questions commence par un rappel de ce que le turbo apporte à une voiture et sa position par rapport au moteur.

Le turbo pour suralimenter le moteur

Le turbo puisse de l’énergie cinétique dans les gaz d’échappement pour tourner sa turbine à une très grande vitesse (jusqu’à 280 000 tours par minutes). Le turbo entraîne son axe et les hélices du compresseur qui aspirent de l’air ambiant et le comprime pour l’injecter dans le moteur par le conduit d’admission. Cette bouffée de dioxygène dense suralimente le moteur et décuple sa performance.

C’est donc normal que si on l’en prive, une voiture conçue pour fonctionner au turbo aura un peu plus de difficulté à aller vite, notamment pour franchir les côtes. Elle devient poussive. Une personne qui vit en ville et est prise constamment dans les bouchons de circulation peut penser que de toute façon elle n’a pas à s’inquiéter si ce n’est que pour la puissance. Malheureusement, le tout ne se limite pas à la baisse de la puissance du moteur. Si le turbo est HS, il met le moteur lui-même en péril.

Un turbo mort peut tuer le moteur

Quand il est sain, le turbo donne de la vigueur au moteur ; quand il meurt, il l’entraîne dans sa tombe. Quel que soit le siège de sa détérioration, un turbo défectueux peut porter atteinte au moteur.

Quand le turbo est HS, c’est peut-être parce que l’axe qui relie la turbine aux hélices s’est cassé. Quand c’est le cas, il est évident que cet axe ne tournera plus, le compresseur pourra aspirer moins d’air et le moteur recevra moins de dioxygène. Mais ce qu’on a le plus à craindre, ce n’est pas la perte de vitesse qui en résulté.

Quand l’axe est brisé, il y a très vite une remontée de ses éclats vers le moteur central et les cylindres. Cela provoque irrémédiablement une destruction du moteur lui-même. Il en est de même quand ce sont les ailettes du compresseur qui se cassent : leurs débris passent par le conduit d’admission et accèdent au moteur. Les cylindres sont alors détruits. Il ne faut surtout pas croire que le risque survient seulement quand il y a casse. Un turbo HS peut provoquer une fuite d’huile moteur qui s’injectera dans le conduit d’admission.

Un turbo mort met votre vie en danger

Autre risque lié toujours à l’huile, c’est que certains modèles de voitures utilisent le même circuit d’huile pour le turbo et le moteur. Quand le turbo casse, l’huile fuit et au bout d’un temps, le moteur se retrouve sans huile. On peut alors se retrouver dans une situation d’emballement du moteur qui se sanctionne par un incendie. On parle alors d’auto combustion de la voiture, ce qui est la conséquence la plus dramatique pouvant survenir quand on roule sans un turbo en bon état. Il y a certes diverses causes pour une auto combustion de voiture (réservoir percé par exemple), mais l’emballement du moteur dû à une défaillance du turbo est la cause la plus fréquente.

La presse a relayé il y a quelques mois cet accident survenu sur l’autoroute A7 dans lequel cinq enfants ont été tués et où les quatre autres personnes se trouvant à bord d’un Renault Grand Scenic de 2005 ont été grièvement blessées. S’il faut en croire les premières analyses qui ont été faites sur l’accident, le drame est survenu parce que le turbo a cassé et a provoqué un emballement du moteur puis son embrasement. Il est vrai que toutes les casses de turbo ne se soldent pas dans un incendie de voiture, mais il vaut mieux garder à l’esprit le pire scénario et prendre des mesures pour l’éviter.

Lorsqu’il est bien entretenu, le turbo a une durée de vie de 200 000 Km. Autant prendre cela en considération et ne pas attendre qu’il commence à présenter des signes de fin de vie avant de programmer de le remplacer.

Supprimer le turbo de sa voiture diesel

Les cas que nous avons examinés jusque-là sont ceux des voitures dont le turbo est encore rallié au moteur, mais ne fonctionne pas bien. Quid alors du turbo que l’on veut arracher ? Y a-t-il un danger si je décide d’enlever le turbo ?

Pour un moteur essence, il est évidemment déconseillé de le faire, mais sur un modèle diesel, vous pouvez supprimer le turbocompresseur, mais ce n’est pas non plus sans conséquence. On a déjà longuement parlé de l’effet sur la puissance et faible capacité d’aller vite. Vous reviendrez à une simple SDI.

Cependant, il faut savoir que l’installation d’un turbo sur une voiture entre dans un système de conception de la voiture elle-même. Les voitures disposant d’un turbo disposent aussi d’un petit moteur (pour des raisons écologiques, pour consommer moins de carburant). Pour compenser la capacité limitée du moteur, le turbo est mis en place pour le suralimenter. Sur les modèles diesel, le turbo aide aussi à réduire la pollution à cause du gasoil. Si donc vous supprimez le turbo, votre voiture pourrait beaucoup fumer, en plus de ne pas suffisamment avancer.

En définitive, il faut choisir sa voiture en tenant compte des besoins que l’on a réellement et n’investir dans une voiture à turbo qu’en cas de réelle nécessité.