Combien de temps pour changer un turbo ?

AdobeStock_122989770

Le turbo, responsable de la suralimentation du moteur, est un élément essentiel pour la performance de votre véhicule. Aussi, comme tout appareil, il est sujet à des pannes qui peuvent être graves au point de nécessiter qu’on le démonte. Si vous êtes dans ce cas, il se peut que vous vous demandiez combien dure le temps de changement de cet organe. 

Eh bien, nous pouvons vous dire qu’il faut en moyenne 5 heures pour changer un turbo ! En outre, pour le faire, il faut veiller à avoir la totalité des outils. C’est d’ailleurs pour cela qu’il est conseillé de confier une telle tâche à un professionnel. 

Mais, pourquoi donc le changement d’un turbo prend-il du temps et nécessite l’intervention d’un professionnel ? Dans cet article, nous vous l’expliquons.

 

Pourquoi changer un turbo, prend-il du temps ?

Si le changement d’un turbocompresseur dure en moyenne 5 heures, c’est parce qu’il s’agit d’un élément qu’il faut changer avec précaution. En effet, la moindre erreur peut endommager le nouveau turbo, donc il faut prendre son temps pour le démontage puis le remontage. Aussi, tout ce qu’on retire lors du démontage doit être soigneusement gardé en lieu sûr, car certaines pièces serviront au remontage.

Par ailleurs, plusieurs étapes interviennent dans le changement d’un turbo. À ce propos, on compte environ 10 étapes qui varient suivant le modèle du turbo. La première étape consiste à démonter le conduit d’air de sortie du turbo. Pour ce faire, vous devez dévisser les vis de ce dernier, son collier de fixation ainsi que le collier de fixation de la durite et du conduit. Ensuite, débranchez la durite radiateur du conduit et pivotez ce dernier avant de le sortir. 

La seconde étape consiste à démonter le conduit d’entrée d’air du turbo pour faire sortir le conduit. Aussi, l’étape suivante implique de démonter la protection thermique avant, en veillant à ne pas abîmer le radiateur du moteur. À l’étape 4, vous devez démonter la protection thermique haute du turbo. Ensuite, à l’étape 5, il faut démonter le catalyseur en dévissant sa vis de serrage et ses 2 écrous de fixation. 

Puis, finissez en retirant le catalyseur par le bas. Après quoi, il faut démonter successivement, le circuit d’huile et la turbine. Par la suite, veillez à comparer les pièces sur l’ancien turbocompresseur avec celles du nouveau. Puis, pré-chargez d’huile et montez l’ensemble du nouveau turbocompresseur en veillant à bien le centrer. 

Après cela, montez les différents composants relatifs à la protection du turbo et déconnectez les injecteurs. À cette étape, il faut nécessairement faire tourner le démarreur du véhicule environ 30 secondes. Pour finir, reconnectez les injecteurs et démarrez la voiture, en la laissant tourner au ralenti pendant 10 min.

Comment bien changer un turbo ?

Pour changer un turbo, c’est-à-dire le démonter et remonter un autre, certaines règles sont à suivre rigoureusement. Tout d’abord, vous devez obligatoirement vous assurer que le turbo n’est pas en fonctionnement, avant de le démonter. En effet, il est formellement interdit de toucher à un turbo dans cet état ou après son utilisation. Si vous le faites, vous risquez d’avoir des brûlures graves. 

Au moment de démonter le turbo, veillez à mémoriser la place de chacun de ses éléments et celle des composants l’environnant. Il faut en plus que vous vérifiiez qu’aucun corps étranger ne se retrouve dans les conduits du turbo. Aussi, prenez soin de bien nettoyer les tuyaux d’entrée et de sortie d’huile. Il doit en être de même pour les conduits d'aspiration et le collecteur de gaz d'échappement. De plus, si les tuyaux sont endommagés, n’hésitez pas à les changer. 

En plus, avant le remontage, vous devez faire tourner la turbine du turbocompresseur, manuellement. Puis, une fois que votre turbo est monté, vous devez mettre en marche le moteur du véhicule. Ensuite, pendant une minute et plus, laissez-le tourner au ralenti avant de le faire tourner à plein régime. Ceci vous permettra de contrôler la pression ; et une fois que c’est fait, vous pouvez éteindre le moteur normalement.

Par ailleurs, il y a une règle importante à respecter en changeant votre turbocompresseur. En effet, il ne faut surtout pas utiliser de produits de fixation comme la colle ou de la pâte sur les joints d'arrivée et de sortie d'huile.

Enfin, il faut veiller à connaître l'origine exacte de la panne qui a nécessité le changement de votre turbo. De cette manière, vous vous assurez que cette panne ne se produira plus après l'échange du turbo.

Qu’est-ce qui peut entraîner le besoin de changer un turbo ?

Il faut avant tout noter qu’un turbo tient jusqu’à 200 000 km, en moyenne. Aussi, lorsque vous l’entretenez bien et que vous le sollicitez au bon rythme, sa durée de vie peut augmenter. En outre, certains symptômes observés sur un véhicule peuvent vous indiquer qu’il devient indispensable de changer le turbo. Il s’agit notamment de la perte de puissance du véhicule, qui cache plusieurs autres soucis. Aussi, cette perte peut être due à un surrégime, ce qui signifie que le véhicule a été utilisé au-delà des paramètres normaux définis par le constructeur. 

De plus, le surrégime implique que le turbocompresseur a été excessivement sollicité. De ce fait, il occasionne la formation d’un vide très important au niveau de la roue du compresseur. Ainsi, le disque de démarrage et le palier axial s’usent rapidement, au point que l’arbre du rotor se casse. 

La perte de puissance peut aussi être due à une surchauffe du turbocompresseur, occasionnée par des températures excessives de gaz d’échappement. La surchauffe, elle, peut être provoquée par le fait de souvent déconnecter le moteur sans une phase de refroidissement suffisante. Elle peut également être due à un engorgement ou un rétrécissement du filtre d’admission d’air. 

L’utilisation d’une huile de moteur de moindre qualité et un réglage incorrect du moteur peuvent aussi occasionner une surchauffe. Tout ceci a pour finalité d’entraîner des dépôts de carbone sur le turbocompresseur et la conduite d’arrivée d’huile.

Votre turbo est aussi à remplacer si vous remarquez un sifflement important en utilisant le véhicule ou une fumée anormalement bleue et une perte d’huile. Par ailleurs, lorsque la conduite d’arrivée d’huile est endommagée, cela provoque un manque d’huile au niveau du turbocompresseur. 

Également, il est possible que cela entraîne une coloration bleuâtre et du matériau de dépôt sur les sièges de palier de l’arbre du rotor. Alors, pour que rien de tout ceci n’arrive, il faut notamment éviter de diluer l’huile avec du carburant ou du glycol. Enfin, veillez à mobiliser votre véhicule de temps en temps, en lui évitant d’avoir des immobilisations prolongées. 

 

Quel est le prix d’un changement de turbo ?

Le prix d’un changement complet de turbo est compris entre 1 000 € et 4 000 €, suivant le modèle de votre véhicule. Toutefois, vous pouvez procéder à un échange turbo standard (changer les pièces défectueuses du turbo) qui coûte entre 350 € et 700 €. 

 

Est-il possible de changer un turbo soi-même ?

Faire changer un turbo par un professionnel est certes recommandé, mais cela nécessite beaucoup de dépenses. Aussi, il est possible de changer soi-même le turbo de son véhicule, tant qu’on reste précautionneux.