Qui a inventé le Turbo pour voiture ?

Qui a inventé le Turbo voiture ?

Parmi les trois principaux systèmes de suralimentation qui sont intégrés aux moteurs à combustion et explosion, nous avons le compresseur mécanique, l’injection gazeuse et bien évidemment le turbo. Augmenter le taux de dioxygène dans chaque cylindre tout en comprimant l’air d’admission, tel est le rôle du turbo compresseur. Le turbo compresseur est en effet une sorte de compresseur, à la seule différence qu’il est équipé d’une turbine. C’est d’ailleurs ce qui justifie son appellation.

Même si son invention a été attribuée à l’ingénieur suisse Alfred Buchi, qui était à l'époque le chef de département de recherche chez un fabricant de moteurs Sulzer, il faut remarquer que le concept de suralimentation datait déjà de la fin du XIXe siècle. Alors, comme beaucoup d’autres, vous êtes certainement curieux de savoir qui a inventé le Turbo voiture. Si c’est le cas, vous devez absolument lire cet article.

L’histoire du Turbo voiture

L’histoire du Turbo voiture se répartit sur deux siècles : Le XXe siècle et le XXIe siècle.

L’histoire du Turbo voiture à travers le XXe siècle

Dès les premiers développements des moteurs à explosion et à combustion, le principe de la suralimentation a vu le jour. Le concept de la suralimentation est apparu en 1885, vers la fin du XXe siècle, lorsque Gootlieb Daimler a patenté la technique qui consiste à se servir des pompes injectant l’air dans un moteur à combustion interne. Quelques années plus tard, en 1902, un brevet a été déposé par Louis Renault.

Ce brevet portait sur le principe de suralimentation par ventilateur ou compresseur, uniquement utilisé en ce moment en compétition. A ce stade, on ne peut pas parler véritablement de turbo compresseur.

Il faut attendre trois ans plus tard, soit le 13 Novembre 1905 pour que le brevet du principe du turbo compresseur soit concédé à l’ingénieur suisse Alfred Büchi par la Deutsches Reichspatent (DRP). Par ailleurs, trois jours plus tard, soit le 16 Novembre 1905, un autre brevet a tété concédé pour son application au moteur à exposition. Ce brevet portait sur un compresseur centrifuge entrainé cette fois-ci par les gaz d’échappement.

Mais il faut toutefois reconnaitre que cette idée a nécessité 20 ans pour être appliquée par Alfred Büchi. Ce n’est qu’après 1922 que le turbo compresseur a pu être intégré aux moteurs diesel dans le transport routier.

Dans cette période, un ingénieur français du nom d’Auguste Rateau travaillait dans l’entreprise Renault. Le monde lui doit d’avoir intégré des turbos compresseurs au moteur Renault 12 Fe, un V12 de 320 ch équipant l'avion de reconnaissance Breguet XIV A2 pendant la Première Guerre mondiale.

Par ailleurs, en 1918, un turbo compresseur a été intégré à un moteur d’avion V12 Liberty par un ingénieur de General Electric Sanford Alexander Moss.

En outre, au cours de la seconde guerre mondiale, le turbo a connu une amélioration en ce qui concerne sa technologie. L’avantage est qu’il est désormais possible d’utiliser des turbos voiture et moteurs plus petits, tout en garantissant plus de rapidité.

La technique de suralimentation a été fréquemment intégrée aux moteurs des automobiles de course. Lorsqu’elle a été utilisée en formule 1 à partir de 1977 avec Renault, elle a fait sensation et remporté de nombreux prix.

Il faut toutefois noter que dans les années 1960 que des ingénieurs ont intégré des moteurs turbo aux petites voitures.

L’histoire du Turbo voiture au XXe siècle

La technique de suralimentation a été en grande partie utilisée au XXIe siècle, sur les moteurs Diesel modernes et sur les moteurs à essence.

Mais en contrôlant parfaitement l’injection et l’allumage, cela a abouti à la conception de moteurs à essence turbocompressés dans le cadre du dowsizing.

Ce terme est d’origine anglaise. Il désigne toutes les techniques destinées à faire baisser la cylindrée d’un moteur sans impacter négativement ses performances. Cela aboutit à l’augmentation de la puissance et à une faible consommation de carburant.

Quels sont les avantages et les inconvénients du Turbo voiture ?

Le turbo peut être défini comme un organe mécanique ayant la forme d’un ventilateur. En récupérant une partie de l’énergie des gaz d’échappement dans le but de comprimer l’air alimentant le moteur, le turbo permet ainsi d’optimiser le rendement de votre moteur.

Contrairement au compresseur classique, le Turbo voiture se distingue par sa légèreté et sa facilité à être installé. Il utilise l’énergie cinétique produite par les gaz d’échappement, dans le but de comprimer les gaz d’admission, à l’inverse du compresseur qui prélève une part de l’énergie du moteur. Un turbo a un régime moyen situé entre 100 000 et 200 000 tours par minute. C’est cela qui lui permet de gagner en vitesse et en accélération.

Grâce au turbo, les fabricants n’ont plus besoin de concevoir des moteurs de plus en plus gros, pour gagner en puissance. Même en utilisant les moteurs plus petits, l’efficacité est au rendez-vous. Par ailleurs, il existe des turbos qu’on appelle « à géomètre variable ». Ils servent à optimiser les performances du système.

En outre, le Turbo voiture comporte quelques inconvénients en dépit de ses avantages. On constate en effet que les gaz d’échappement sont difficilement évacués, puisqu’ils sont utilisés pour actionner la turbine. On note aussi quelques mauvais fonctionnements du moteur lorsque la vitesse de rotation du turbo est assez élevée.

Il existe aussi un risque que les roues de la turbine et du compresseur se désaxent légèrement, avec de potentiels dégâts, si les pales de la turbine et du compresseur ne sont pas maintenues parfaitement en équilibre. Il faudrait également noter que le turbo est soumis à des contraintes thermiques non négligeables. C’est ce qui fait que les gaz d’échappement sont assez chauds.

En définitive, on retiendra que le Turbo voiture a été inventé par Alfred Büchi en 1909. La première voiture de série à être équipée d’un turbocompresseur remonte à 1962 avec la Chevrolet Corvair Monza spider. Quant à la première voiture avec compresseur, elle a été inventée par Renault au début des années 1900.