Comment reconnaître un turbo HS ?

AdobeStock_224252667 (1)-min

Si vous possédez une voiture qui fonctionne au diesel ou à l’essence, il est normal de chercher à en apprendre un peu plus sur les turbocompresseurs. Pratiques et efficaces, ils sont aussi un peu fragiles. C’est pour cette raison qu’ils peuvent se détériorer très vite. Lorsque cela se produit, il est important de pouvoir détecter la panne. Par quels symptômes peut-on donc reconnaître un turbocompresseur hors d’usage ?

La plupart du temps, un turbo HS se manifeste par une diminution de la performance du moteur, des odeurs d’huile brûlée, ainsi que par des bruits.

Votre véhicule présente-t-il l’un de ces signes ? Si oui, voici ce qu’il y a à faire en cas de turbo défectueux.

Tous les symptômes d’un turbo HS

Un turbo défectueux peut se manifester de différentes façons.

Une perte de puissance

La manifestation la plus courante d’un turbocompresseur en panne est sans nul doute la diminution des performances du moteur. Elle résulte généralement de l’obstruction d’un filtre à air ou d’une entrée d’air. Parfois, cet état de choses peut aussi être dû à une détérioration du capteur de pression ou à une vanne EGR salie.

Si vous remarquez l’un de ces signes avant-coureurs, il est recommandé de prendre rendez-vous avec un professionnel qui saura mieux vous éclairer sur les options qui s’offrent à vous. 

Une production anormale de fumée

Un turbo HS se manifeste aussi par une production excessive de fumée qui change de couleur. Elle peut parfois être bleue ou noire. Dans le premier cas, cela peut être dû à un compresseur encrassé ou à un roulement du turbocompresseur rempli de vase.

Par contre, lorsqu’elle est noire, elle est due à une fuite au niveau du collecteur d’admission, à de la crasse ou à une obturation du filtre à air. Dans ce cas de figure, vous pouvez vous rendre dans un garage pour demander un entretien de la pièce.

Des fuites d’huile

Si vous vous rendez compte que de l’huile coule des fixations du turbo, cela peut vouloir dire que le mécanisme rotatif du turbocompresseur est en panne. Il peut aussi s’agir d’une obstruction des entrées d’air ou d’un encrassement du roulement de turbo. Cette situation peut vous amener à plus débourser en approvisionnement d’huile.

Pour réduire cette dépense, vous pouvez commencer par éliminer les différentes possibilités. Cela devrait vous permettre de trouver la source de la fuite. Si ce n’est toujours pas le cas, il vous faudra alors solliciter l’expertise d’un professionnel.

Des sifflements

Si l’air fuit entre le compresseur et le collecteur d’admission, vous entendrez généralement des sifflements quand vous accélérez ou lorsque vous ralentissez. Il s’agit souvent d’un bruit semblable à celui qui est émis lors de frottements de composés en métal.

La plupart du temps, cela veut dire que le turbo est défectueux et doit être remplacé.

Des odeurs ou des températures anormalement élevées

Même si ce signe n’est pas très fréquent, il est quand même possible que vous sentiez des odeurs d’huile brûlée lorsque votre turbo est HS. Vous pouvez remarquer des surchauffes ou une augmentation des températures d’échappement.

Dans l’un ou l’autre de ces cas, il est essentiel de procéder à une analyse minutieuse de votre turbocompresseur.

turbo casse

Est-il dangereux de rouler avec un turbo HS ?

Lorsqu’un turbo tombe en panne, de nombreux automobilistes se demandent s’il leur est toujours possible de rouler. En réalité, une voiture est bel et bien capable de rouler sans turbo. Toutefois, cette façon de procéder n’est pas du tout conseillée et peut même se révéler dangereuse aussi bien pour le conducteur que pour les autres usagers de la route.

En effet, en conduisant une telle automobile, l’axe turbo pourrait se briser et des débris du turbocompresseur pourraient atteindre le moteur. Cela pourrait endommager ce dernier et dans ce cas, il ne sera plus possible de se servir de la voiture. Si la panne survient pendant que vous êtes en circulation, elle pourrait être à l’origine d’accidents.

Par ailleurs, vous devez aussi éviter de rouler avec votre véhicule lorsque vous vous rendez compte que l’huile du moteur pénètre dans le circuit d’admission.

Aussi, si certains modèles d’automobiles sont capables de rouler un long moment sans turbo, dans d’autres circonstances, une panne de turbocompresseur endommage directement la voiture. Dans ce dernier cas, cela peut également signifier que le moteur et le turbocompresseur ont le circuit d’huile en commun. En cas de doute, n’hésitez pas à vous rendre dans un garage pour obtenir l’avis d’un professionnel. Il saura mieux vous éclairer sur les spécificités de votre équipement.

Il faut aussi souligner que même si le véhicule est toujours fonctionnel, il manquera de puissance et polluera beaucoup plus. Il aura aussi tendance à beaucoup plus consommer et à fuiter. L’idéal est donc de procéder à la réparation ou au changement de votre turbocompresseur lorsque celui-ci est endommagé.

Comment vérifier un turbo sur une voiture ?

Généralement, un turbo qui siffle peut être dû à un équipement endommagé ou à un échangeur troué. Dans ce cas, l’idéal est d’effectuer les vérifications nécessaires. Si vous êtes un amateur en la matière, vous pouvez le faire vous-même. Toutefois, pour y arriver, vous devez commencer par vous munir d’un tournevis ainsi que de gants pour vous protéger.

Une fois que cela est fait, procédez au démontage des tuyaux d’échappement et d’admission. C’est ce qui vous permettra de faire une inspection visuelle des roues de compresseur et de turbine. À ce niveau, vous devez vérifier qu’il n’y a aucun élément étranger dans votre turbocompresseur.

Après cela, veillez au fonctionnement effectif de l’axe des roues et à l’absence d’huile sur les fixations de l’axe. Vous devez vous assurer que ce dernier tourne de façon tout à fait indépendante. Si tel n’est pas le cas, cela veut dire que votre turbocompresseur est en panne. 

Par ailleurs, il vous faudra aussi procéder à la vérification de la wastegate. Encore appelée soupape de décharge turbo, elle permet de réduire la pression d’échappement de la turbine ainsi que la vitesse à laquelle cette dernière tourne. Son rôle principal est d’assurer la protection du moteur et du turbocompresseur contre une grande pression d’alimentation excessive.

wastegate vanne décharge turbo

Pour vérifier votre soupape de décharge, veillez à ce qu’elle ne soit pas ouverte, puisque dans ce cas, la pression du turbo ne pourra pas augmenter. De même, elle ne doit pas être fermée pour éviter une suralimentation du turbocompresseur qui pourrait conduire à des dégâts sur le moteur.

Par contre, lorsque vous n’avez pas de grandes connaissances en mécanique, ne prenez pas de risques inutiles. Cela vous évitera d’endommager d’autres pièces et de vous retrouver avec une facture plus salée. L’idéal dans ce cas est de faire appel aux services de professionnels si vous avez des doutes sur le bon fonctionnement de votre turbocompresseur. Grâce à leur expertise et à leur savoir-faire, ils n’auront aucun mal à vous faire un diagnostic de votre équipement et à vous proposer les solutions les plus adaptées. N’hésitez pas à aller sur Internet pour faire une comparaison des meilleurs garages à proximité de votre domicile.

Après avoir vérifié votre turbocompresseur, un spécialiste pourrait vous recommander de procéder à son changement. À ce sujet, le coût que vous pourrez être appelé à débourser n’est pas standard. Il a tendance à varier en fonction du modèle du véhicule. Toutefois, le tarif moyen est compris entre 350 € et 700 €.

Vous devez veiller à ce que votre turbo ainsi que toutes les autres pièces de votre véhicule soient toujours en bon état de marche. Il y va de votre sécurité et de celle des autres usagers de la route.