Comment tester un turbo diesel ?

AdobeStock_218929703 (1)

Composant essentiel de la performance de votre véhicule, le turbo doit être bien entretenu. En effet, en absence d’entretien, il tombe fréquemment en panne jusqu’au point où il devient HS. Alors, au premier signe que votre turbo diesel pourrait être en panne, vérifiez son état. 

Pour tester un turbo diesel, il faut suivre les étapes suivantes : 

 

  • Démonter les durites admission et échappement
  • Vérifier que l’axe des roues  de turbo tourne normalement
  • Vérifier la vanne de décharge ou wastegate

 

Par ailleurs, après avoir effectué les tests, que faire lorsqu’on constate que le turbo diesel est endommagé ? Comment fonctionne d’ailleurs un tel turbo ? Nous vous proposons de le découvrir dans cet article. 

 

Turbo diesel : quelles sont les étapes à suivre pour le tester ?

Pour vérifier que votre turbo fonctionne bien et identifier les pannes potentielles, il faut effectuer des tests de base. Pour commencer, munissez-vous du matériel nécessaire, c’est-à-dire de gants de protection et d’un tournevis. Ensuite, vous avez 3 étapes essentielles à suivre rigoureusement. 

Démonter les tubulures d’admission et d’échappement

La première étape pour tester un turbo diesel consiste à démonter les tubulures d’admission et d’échappement. Ceci vous permet d'inspecter visuellement les roues des 2 composants essentiels du turbocompresseur. Il s’agit de la turbine et du compresseur. L’inspection consiste également à vérifier qu’aucun corps étranger n’est logé dans le turbo.

Vérifier que l’axe des roues tourne normalement

À l’étape 2 du test d’un turbo diesel, il faut s’assurer que l’axe des roues de celui-ci tourne normalement. Puis, il faut vérifier que cet axe tourne sans à-coups. Vous devez également vous assurer que les joints d’axe ne contiennent pas d’huile. Aussi, notez qu’il y a un problème avec votre turbo, si en faisant tourner l’axe, il faut exercer une certaine contrainte pour avoir des mouvements libres. En effet, cela signifie que votre turbocompresseur est pratiquement hors service. Il en est de même lorsque vous entendez un bruit important pendant que l'axe tourne.

Vérifier la wastegate

La dernière étape pour tester un turbo diesel est de vérifier la wastegate. En fait, cette dernière est une soupape qui limite la pression des gaz d'échappement sur la roue de turbine. Elle intervient lorsque le turbo se trouve dans un moteur suralimenté. Alors, il faut veiller à ce qu’elle ne soit bloquée ni en position fermée ni en position ouverte. 

En effet, lorsque la wastegate reste fermée, le turbo est suralimenté au-delà de ce qui est acceptable. Ceci peut ainsi causer des dommages au moteur. Aussi, lorsqu’elle est bloquée en position ouverte, le turbocompresseur devient inutile dans le véhicule, car il ne peut plus permettre une montée en pression.

Comment le turbo diesel fonctionne-t-il ?

Composé de 2 hélices liées l’une à l’autre, le turbo diesel a un fonctionnement relativement simple. En effet, il s'agit d'un organe dont la turbine est actionnée par les gaz d’échappement. Ensuite, une autre turbine appelée compresseur et reliée à l’autre par axe, récupère les gaz d'échappement. Ceux-ci sont alors comprimés pour être renvoyés dans le système d'admission. 

Aussi, pour que ces gaz soient bien comprimés, il faut qu’ils soient froids, car l’air chaud se compresse moins vite que l’air froid. À cet effet, un composant du turbo intervient dans le refroidissement des gaz : il s’agit de l'intercooler. Il faut noter que ce refroidissement évite la surchauffe du moteur et maximise l'effet du turbocompresseur.

En outre, la compression des gaz d’échappement permet d'augmenter le taux d'oxygène dans le moteur. À ce propos, la pression présente dans le turbo au moment de la compression, est régulée par la dump valve. Aussi, le volume d’air injecté dans l’admission après la compression, est contrôlé par la wastegate, dite actuateur ou soupape de décharge. Cela évite d’avoir une surpression à l'admission, pour ne pas endommager le moteur et le turbo. 

Ainsi, la wastegate qui peut être directement intégrée au turbo ou en être séparée, évacue toute la pression excédentaire. De plus, la quantité d’air qu’il faut injecter dans la chambre de combustion du moteur, est régulée par l’électrovanne qui est commandée par le calculateur de la voiture. 

Enfin, le turbocompresseur, comme l’indique son nom, est un organe fait pour booster les moteurs, en les gavant d'oxygène et de carburant. Ceci permet notamment au moteur de mieux respirer. Ainsi, à travers l’augmentation de la combustion, cela permet de développer la puissance du moteur.

À cet effet, sachez que grâce au turbo, un moteur peut atteindre, voire dépasser 200 000 tours/minute. Aussi, aujourd’hui, on a des moteurs plus petits dont les puissances sont identiques, voire supérieures à celles des anciens.

Que faire en cas de panne d’un turbo diesel ?

Plusieurs options se présentent à vous lorsque vous soupçonnez que votre turbo diesel est en panne. Aussi, le plus important est de se rendre dans un garage auto pour vérifier son état effectif. Ensuite, si vous avez la confirmation qu’il est en panne, vous pouvez choisir de le remplacer par un turbo neuf. Il faut noter que le remplacement complet coûte cher, donc vous pouvez plutôt reconditionner la pièce. Dans ce cas, il vous faudra remettre le turbo à un professionnel afin que celui-ci change ses pièces défectueuses.

Par ailleurs, il est possible de procéder à un échange standard, c’est-à-dire remplacer votre turbo défectueux par un autre dont les pièces ont été changées. Ceci réduit la facture de réparation de 30 % à 50 %, par rapport au nouveau coût. De plus, le nouveau turbo bénéficie généralement d’une garantie de quelques années et est tout aussi efficace qu’un turbo tout neuf. Il répond donc aux exigences de production, de durabilité et de qualité. Cela vous fera aussi bénéficier d’un bon rapport qualité/prix, notamment pour les véhicules plus anciens de faible valeur marchande. 

Une autre solution est la réparation hors réseau qui réduit votre facture de 30 %. Il s’agit d’acheter un turbo neuf de la même marque que celui d’origine, chez un revendeur de pièces détachées ou un garagiste indépendant. Ensuite, confiez à ce dernier le montage de la pièce : il vous le fera à faible coût. Vous pouvez utiliser cette méthode de réparation lorsque votre voiture n’est plus sous garantie. 

Enfin, lorsqu’un turbo est effectivement en panne, cela occasionne des dommages sur les parties vitales du véhicule (wastegate, géométrie variable, turbines). Ceci provoque une baisse des performances du moteur, enclenchant le cycle de dégradation de celui-ci. Cela augmente aussi les risques d’encrassement sur d’autres organes et le risque que le turbo casse en plein dépassement. 

 

Comment savoir si ma voiture a un turbo ?

Vous pouvez savoir si votre voiture a un turbo en vérifiant l’emplacement de celui-ci dans le véhicule : il est placé sur le collecteur d'échappement. Aussi, la vérification peut être faite au démarrage, car le turbo s'enclenche à ce moment, en faisant un petit sifflement et vous ressentirez une plus grande accélération.

Quels sont les symptômes d’un turbo encrassé ?

Lorsqu’un turbo est encrassé, les principaux symptômes remarquables sont : la perte de performance et le manque de puissance du véhicule ainsi que les trous à l’accélération. Vous constaterez aussi que : le moteur est poussif, certains voyants du tableau de bord s’allument et le fonctionnement en mode dégradé s’enclenche.